Le paradoxe du militant: réflexions sur nos comportements humains

Les invitées

J’ai décidé de recevoir en ligne deux invitées Jeane Clesse, formatrice, militante, productrice et hôte du podcast Basilic, grâce à qui j’ai beaucoup appris sur comment développer mon podcast et, Sarah Koller, chercheuse et praticienne en écopsychologie à l’université de Lausanne et auteure de la publication « Vers la décroissance? Faire la paix avec la mortalité pour se reconnecter à la nature : Une proposition écopsychologique pour un changement de paradigme ». Ceci s’appelle une approche existentielle et écopsychologique.

L’épisode

Pourquoi il y a des militant-e-s qui veulent la protection de la nature, prendre soin d’elle, transformer notre société en une société meilleure mais qui ont eux-mêmes des comportements toxiques ? Quand je dis toxique je veux dire des comportements qui peuvent être psychologiquement nocifs.

Que fait que nous puissions nous comporter ainsi ?

Personne n’est parfait, et nous avons toutes et tous des moments où nous n’agissons pas de la meilleure manière. Cependant, il est parfois surprenant de voir des militant-e-s écologistes ou d’autres mouvements axés sur la bienveillance se livrer au cyberharcèlement en ligne, parfois même avec le soutien de leur propre communauté. Est-ce que la fin justifie les moyens ? Que se cache derrière ce type de comportement?

Sarah nous explique comment ses études en éco-psychologie peuvent nous éclairer sur ces comportements et nos réactions face à la prise de conscience des bouleversements climatiques. Avec Jeanne et Sarah, nous soulevons la question de la responsabilité individuelle et collective dans la transformation de ces attitudes.

En conclusion, je vous présente un puzzle composé de trois pièces : notre bien-être mental et émotionnel qui est lié à notre connexion avec la nature, nos préoccupations face aux enjeux environnementaux et les blessures de notre enfance (que nous avons toutes et tous et façonnent nos réactions).

L’écopsychologie

L’écopsychologie est née de la rencontre entre l’écologie et la psychologie. C’est un domaine interdisciplinaire et transdisciplinaire qui s’intéresse à la synthèse de l’écologie et de la psychologie et au développement d’un rapport soutenable entre les humains et la nature. Elle se distingue de la psychologie en ce qu’elle prône l’étude et le renforcement du lien émotionnel entre les êtres humains et le vivant au sens le plus large (la terre).

Rejoignez-nous pour cette exploration enrichissante qui ouvre des portes vers une meilleure compréhension de nous-mêmes et de notre rôle dans la construction d’un monde plus positif et éclairé.

Si cet épisode vous a plu

Partagez l’épisode avec vos amis/amies, vos collègues ou votre famille. Vous pouvez aussi suivre la page de LinkedIn ou Instagram pour suivre les autres réflexions et projets en lien avec Rethink & React.

Abonnez-vous à Rethink & React sur Google Podcast, Spotify, Apple Podcast ou votre plateforme de podcast préférée.

Laissez plein d’étoiles ou des commentaires sur ces plateformes afin que d’autres personnes puissent découvrir le podcast.

Pour aller plus loin

Le livre conseillé par Jeane Clesse Eco-anxiété, mieux gérer ses émotions liées au dérèglement climatique” – À la fin de ce livre vous ne serez plus (du moins on l’espère) éco-anxieux/éco-anxieuse de Yvan-Marc Juillard (auteur).

Livre conseillé par Sarah Koller: La Terre, les corps, la mort – essai sur la condition terrestre de Pierre Madelin, 2022. Décorticage de l’ouvrage ici

Épisode du podcast Basilic; Charline Schmerber, psychologue, accueillir ses émotions face aux changements climatiques

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Voulez-vous faire partie de mon écosystème ?

    Veuillez s'il vous plaît compléter ce formulaire: